Samuel Sigouin et Marc-Antoine Larente, les deux jeunes propriétaires d’Agropol, ne se sont pas laissé ébranler par la crise de la COVID-19 bien longtemps. La ferme urbaine sherbrookoise, dont la production était principalement destinée aux restaurateurs, s’est rapidement tournée vers un nouveau service de vente en ligne et de livraison à domicile.

Le jeune duo d’entrepreneurs se spécialisait, depuis l’ouverture de l’entreprise en 2018, dans les pousses et les fines herbes. Samuel Sigouin et Marc-Antoine Larente avaient une cinquantaine de clients restaurateurs, de Sherbrooke jusqu’à Granby. La production allait bien et l’entreprise allait troquer, dans les prochaines semaines, son local de 1 400 pieds carrés pour un endroit quatre fois plus grand. Puis, la crise entourant la COVID-19 a frappé. Les restaurateurs ont été dans l’obligation de fermer leur salle à manger.

« La situation nous a ébranlés, c’est certain, mais on fait une belle équipe Marc-Antoine et moi, indique Samuel. On s’est donc reviré très rapidement. Nous avions déjà en tête depuis un moment un projet de prêt-à-manger, alors on a décidé de le mettre sur pied. Il s’agit d’un service de livraison à domicile de mets préparés et de produits transformés. »

Les deux entrepreneurs ont engagé rapidement un chef et un livreur. « Nous avons un chef expérimenté qui s’est joint à nous pour le prêt-à-manger. Nous proposons des salades et des wraps. Nous avons aussi nos produits frais, tels que nos pousses, nos fines herbes et nos champignons produits par la Champignonnière écologique Mycotrophe, située à Frelighsburg. Nous offrons aussi des produits d’autres producteurs, soit Les Grenailles, La Miellerie de l’Estrie, Tchaga Kombucha et Bucket Fermentation. »

Samuel et Marc-Antoine sont présentement en pourparlers avec d’autres producteurs, afin d’augmenter leur offre. Le duo aimerait collaborer avec une trentaine de producteurs.

« Nous voulons sélectionner des produits d’épicerie de qualité, mais que les gens consomment de manière récurrente, explique Samuel. Nous allons aussi nous lancer dans la transformation de nos propres produits, pour offrir par exemple du pesto vegan et des champignons marinés. »

Dans le cadre de ce nouveau projet, des semis et des jardinières seront disponibles en ligne à partir du 27 mai.

Une nouvelle offre créée pour rester!

Samuel assure que cette nouvelle offre d’Agropol ne sera pas éliminée après le confinement. Le projet est appelé à évoluer et à devenir un véritable marché local en ligne. « Ce service continuera dans le temps. Ce que nous venons de développer a un énorme potentiel. Le besoin est là. Nous aimerions un jour fournir tout le Québec à partir de Sherbrooke. »

Deux autres personnes se joindront à l’équipe dans quelques semaines. Agropol aura donc passé en très peu de temps d’une main-d’œuvre composée de deux personnes (les deux propriétaires) à six.

En attendant de pouvoir déménager dans un plus grand bâtiment, l’équipe a réaménagé le local actuel, situé dans l’est de Sherbrooke. Agropol a aussi un camion réfrigéré pour le service de livraison. Les livraisons sont effectuées le mercredi pour Sherbrooke et le vendredi pour Magog. « Nous pourrons cependant augmenter les heures de livraison lorsque la demande sera plus forte », assure Samuel.

Pour en savoir plus sur Agropol et pour découvrir tous les produits disponibles dans leur Agro boutique, rendez-vous au https://agropol.myshopify.com/.