Travailler à l’extérieur, en pleine nature, fait certainement partie des avantages du métier d’agriculteur. Du moins, c’est ce que beaucoup de personnes s’imaginent. Mais est-ce vraiment un privilège que de travailler sous un soleil de plomb et dans des chaleurs extrêmes comme ces derniers jours? Agriculture Sherbrooke s’est entretenu avec des producteurs à ce sujet…

Nous ne sommes pas encore en juillet et, déjà, Sherbrooke vient d’avoir sa deuxième canicule cette année. Selon Environnement Canada, la journée du 23 juin a été la plus chaude à Sherbrooke depuis 1921. Les producteurs et leurs employés doivent être prudents afin d’éviter les coups de chaleur.

En 40 ans de carrière dans le milieu agricole, le copropriétaire de la Ferme St-Elie, Yvon Lessard, avoue n’avoir jamais été témoin d’une telle situation. « Des longues canicules de 6 à 7 jours, je n’avais jamais vu ça auparavant. Cette situation fait en sorte que nous devons arroser beaucoup plus, soit 12 à 16 heures par jour. Disons qu’il était temps que cette canicule se termine. »

À la Ferme des trois cultures, la planification a été nécessaire au cours des derniers jours, tant pour les employés que pour les animaux. « Cette chaleur intense et cette sécheresse nous a causé bien des maux de tête, dans tous les sens du mot, indique la copropriétaire Karine Péloquin. Nous avons dû planifier davantage de temps pour arroser nos plantations et rafraîchir les animaux. Nous avons donné des douches aux chevaux et aux cochons afin qu’ils se sentent bien. »

Des mesures pour éviter les coups de chaleur ont aussi été nécessaires. « Des pauses à l’ombre de 15 minutes toutes les heures étaient nécessaires pour les travailleurs. De plus, autant les travailleurs que les animaux doivent boire beaucoup d’eau. Ils doivent avoir accès à de l’eau fraîche en tout temps. On a enfin eu de la pluie et des nuages dans les dernières heures, ce qui rend les choses moins difficiles. »

À la ferme maraîchère, La Boîte à légumes, les horaires de travail ont été modifiés en raison de la canicule. « On travaillait le matin, on prenait deux ou trois heures de pause en après-midi et on recommençait jusqu’à la noirceur », indique Cassandre Veillette.

Concernant l’arrosage qui doit être fait plus fréquemment en raison de la sécheresse, La Boîte à légumes doit composer avec des problèmes en lien avec les sources d’eau.

« Comme bien des fermes maraîchères, on a des problèmes d’irrigation. Pendant la canicule, on tentait d’arroser le matin ainsi que le soir, pour que l’eau puisse entrer dans le sol. On devait aussi faire de la transplantation dans les derniers jours, mais la chaleur du sol rendait la chose impossible. Aujourd’hui, c’est le temps de recommencer », poursuit le producteur, précisant que cette deuxième canicule a causé un léger ralentissement dans la pousse des légumes. « Les légumes ont arrêté momentanément de pousser, ce qui a ralenti la production. On a perdu quelques jours. »

Rappelons que La Boîte à légumes nourrit de nombreux Sherbrookois, avec ses produits frais vendus hebdomadairement (le service est complet pour cette année).

Un mode de vie, une passion

Alexandre Dagenais, de la Ferme Terre d’Abondance, n’échangerait jamais sa routine et ses conditions de travail pour un emploi du traditionnel 9 à 5, dans un bureau à l’air conditionné. Même pendant les chaleurs intenses, l’agriculteur sherbrookois s’accommode de la situation. « J’aime le contact avec la nature et le côté cyclique de mon emploi. C’est un rythme qui n’est pas régulier. Nous devons respecter le rythme des saisons. »

Et est-ce que cette deuxième canicule en un mois a eu des répercussions sur la production? « C’est plus exigeant physiquement, alors tout est un peu au ralenti. Nous étions supposés d’avoir un nouveau système d’arrosage cette année, mais les fournisseurs sont tous en rupture de stock, alors nous n’avons pas le matériel nécessaire pour arroser partout. Heureusement, nous n’avons pas eu de pertes causées par la sécheresse. Il y a eu un ralentissement de croissance, mais pas de perte. »

 

Photo 1 : Ferme des Trois cultures

Photo 2 : La Boîte à légumes